Vaincre le harcelement

Se protéger du Harcèlement

Cette pratique du harcèlement, peu répandue il y a encore quelques décennies, connaît une constante progression surtout dans le monde du travail. De nos jours les langues se délient et le harcèlement peut déjà être présent dans la vie affective.
C’est un enchaînement d’agissements hostiles qui affaiblit psychologiquement l’individu. Ce type de comportement peut être habituel et impliquer le statut social et physique, il touche aussi bien les hommes que les femmes. Notre rythme de vie, notre laxisme, et la conjoncture économique actuelle ne font que renforcer cette pathologie qui ruine la vie des victimes pouvant entraîner burn-out, jusqu’à l’apparition d’une maladie lourde, voir plus grave : au suicide.

Définition du harcèlement

Le harcèlement  est la répétition de propos ou de comportements ayant pour objet ou pour effet une dégradation de l’individu, en portant atteinte à ses droits et à sa dignité, en altérant sa santé physique ou mentale .
Il vise l’anéantissement, à plus ou moins long terme, de l’individu !
Il s’agit en général, de menaces, d’insultes, de rumeurs, de moqueries, de chantages, de photos ou vidéos humiliantes, de piratages informatiques pour communication d’informations fausses et malveillantes, afin d’isoler la personne pour en faire une victime.

Le harcèlement concerne malheureusement tout le monde : enfants, adolescents, adultes. Le harceleur est un bourreau pervers et en général sa proie est intelligente, honnête, bien intégrée socialement, et sa victime reflète les frustrations que le harceleur a subie lui-même.
Le harcèlement traditionnel est maintenant relayé par le cyberharcèlement qui ajoute l’anonymat, et l’absence de face à face. Les informations se propagent à grande vitesse et s’adressent à un très grand nombre d’internautes. Les effets peuvent être plus destructrices et délétères car le cyberharcèlement permet d’atteindre quelqu’un 24h/ 24h et 7j/7, ce qui ne laisse plus aucun repos face à ce conflit.

Le Harcèlement est puni par la loi : Article 222 -33-2 du Code Pénal

1. Le harcèlement chez les jeunes et le cyberharcèlement

cyberharcelementLe harcèlement scolaire qui se limitait à la cours d’école, est maintenant souvent accompagné de cyberharcèlement ( SMS, et internet : Facebook, Twitter, etc).
Un enfant sur neuf est concerné dès l’école élémentaire. L’agresseur ne voit pas sa victime, et donc n’éprouve aucune compassion pour sa souffrance. Les cyberpublications sont nombreuses, et l’humiliation de la victime est visible aux yeux de tous. Il n’y a pas de frontières spatiales.
Par l’hyper-connexion, les frontières s’effacent, la propagation s’accélère, devient permanente, et s’aggrave sans cesse. Pour l’enfant scolarisé, il n’y a plus de frontières entre l’école et la maison.

Les signes d’alerte sont : le retrait de l’adolescent ou l’enfant de la vie sociale, le refus d’aller en classe. Il peut aussi se mettre à fumer et/ou à boire.

Les parents ont un rôle de vigile essentiel. Il se sentent très souvent dépassés car les enfants sont bien plus connectés qu’eux au monde informatique. Les enfants ne doivent pas être seuls face à l’outil numérique et ils doivent savoir qu’ils peuvent parler à leurs parents en cas de soucis, et compter sur eux. Il faudrait aussi que les professeurs soient sensibles à un changement subit de comportement chez l’élève, et qu’ils aient le temps d’aller vers l’enfant victime. Cela semble difficile au quotidien.

1.1 Cyber-harcèlement que faire ?

L’enfant devrait d’abord en parler à un adulte, à ses parents, et au médiateur du collège s’il y en a un.
Contacter un professionnel de l’informatique pour bloquer les emails non désirés, changer de pseudo et d’adresse mail.

1.2 Cyber-harcèlement quelles solutions ?

Il faut bien sûr porter plainte !
Contactez la ligne d’assistance Netecoute au 08 20 20 00 00 gratuit et confidentiel, des conseillers sont disponibles du lundi au vendredi, de 9h à 19h. De nombreuses informations très utiles et pratiques pour naviguer sur internet en toute sécurité. Le site met également à disposition des outils pour contacter un conseiller, notamment via Skype.
L’équipe pluridisciplinaire de Tralalere est au service de la transmission des savoirs auprès des enfants et du grand public. Ils proposent ce site Internet sans crainte internetsanscrainte.fr avec comme credo : Internet, c’est comme tout, cela s’apprend, et bien mieux en famille. Infos, conseils, textes de lois… La meilleure façon d’aider vos enfants à naviguer en sécurité sur Internet, c’est de s’y intéresser et de passer un peu de temps avec eux devant l’écran.

Vous pouvez joindre des associations comme :

  • L’association e-Enfance : Sa mission est de permettre aux enfants et adolescents de se servir d’internet et du mobile avec un maximum de sécurité, elle propose également des intervenants pour sensibiliser votre public aux bons usages d’internet.
  • L’association Enfance et Partage se bat pour protéger, défendre, prévenir les enfants contre toutes formes de maltraitances : que ce soit les viols physiques ou psychologiques, les négligences graves ou abus sexuels.
    Téléphone gratuit et confidentiel : 08 00 05 12 34.

2. Le harcèlement chez l’adulte

harcelement chez l'adulteChez l’adulte le harcèlement peut être sexuel, moral, social, et psychologique. On le rencontre le plus souvent dans le cadre du travail. Il peut être exercé entre collègues (mise au ban), mais le plus souvent il est le fait d’un supérieur hiérarchique.

Le harceleur use de son charme en public, de ses facultés d’adaptation, pour provoquer la victime  en toute impunité : sous-entendus humiliants, humour sarcastique, brimades répétées, regards méprisants, etc….
Le harceleur manie le demi-mensonge, et le paradoxe, et ne s’explique jamais directement sur rien.
La victime se culpabilise, est isolée du groupe, tétanisée. Sans témoin le harceleur exerce sa terreur par des menaces de renvoi, de perte de salaire, et même de mort.

Le harceleur moral  est un être avide de reconnaissance et de pouvoir qui intervient dans un environnement corrompu et manipulateur . Pour se sentir le plus fort, il lui faut réduire sa victime à néant, c’est pourquoi il choisit, en général quelqu’un de non dominant, consciencieux, intelligent et lucide.

2.1 Comment le reconnaître ?

Le harceleur au travail ne respecte pas sa fonction, mêle en permanence registre professionnel et personnel, ses humeurs influent sur sa conduite, il ne se remet jamais en cause.
Il attribue à sa victime la responsabilité de ses erreurs, lui demande de réaliser une action sans lui en donner les moyens. Le harceleur entretient un climat de menaces, ne respecte pas la loi car il vit dans un sentiment d’impunité. Il fait souvent courir des rumeurs : pédophilie, folie, vol, consommation de stupéfiants, et dévoile au grand jour la vie privée de la victime.
Voir un article pour reconnaître la manipulations .

2.2 Que faire ?

Il faut surtout éviter l’isolement, chercher un appui du coté de la hiérarchie, du médecin de l’entreprise, du syndicat. Essayez de prendre à partie le public, ou l’entourage : vous devez amener le harceleur à préciser ses propos, noter par écrit les provocations. Éventuellement prendre de la distance, arrêter de travailler, parlez en à votre médecin traitant et même alerter la police. Vous pouvez également faire appel à un thérapeute (psychiatre, psychologue, hypnothérapeute, etc.).

2.3 Le harceleur en amour

Il peut avoir été hyper protégé durant son enfance, donc dépendant en amour, ou, au contraire, a subi des carences affectives ou des abus sexuels. C’est un pervers, manipulateur, incapable d’encaisser un revers, qui ne lâche jamais sa proie. Il pense que la société a une dette envers lui, et pour cela il prend possession de l’autre.
Il est souvent immature, narcissique, et présente une faille psychotique. Là aussi il faut réunir des preuves et entamer une démarche en justice.

Besoin d’aide, qui contacter ?
Voici quelques liens parmi bien d’autres :

3. Les effets du harcèlement

Le harcèlement est une sorte « d’érosion », tantôt rapide, tantôt lente, qui vise la destruction totale de l’individu.
La victime souffre, perd ses repères moraux, sociaux, culturels. Elle est atteinte dans sa dignité d’être humain, elle n’a plus aucune estime de soi. La victime se sent acculée, elle n’a plus aucune énergie pour réagir et peut développer des symptômes de maladies comme : dépression, insomnie, anorexie, boulimie, paranoïa, peurs, phobies, parfois même des cancers et d’autres maladies lourdes.
Dans les pires cas, la victime n’aperçoit qu’une seule issue : le suicide !

Cet enfoncement dans l’abîme, ne peut cesser que par l’intervention de personnes extérieures : médecins, thérapeutes, famille, collègues, amis, police, avocat.

Pour les victimes de harcèlement, un très long travail de reconstruction sera nécessaire.

4. Le rôle de l’Hypnose

L’hypnose va aider à reconstruire la personne victime, mais cela peut prendre autant de temps qu’il en a fallu pour la réduire à néant.

L’hypnose agira sur les problèmes de :

  • Confiance en soi ;
  • Les peurs, anxiétés ou paranoïa ;
  • La mésestime de soi ;
  • Les symptômes tels qu’insomnies, alcoolisme et autre dépendance ;
  • Manque de joie de vivre ;
  • Manque d’énergie physique et clarté mentale.

L’hypnothérapeute bienveillant saura vous aiguiller vers un monde non hostile et des gens dans divers domaines spécialisés qui pourront aussi vous tendre la main et vous soutenir.

5. Liens utiles

Pour tout renseignement sur une séance d’hypnose pour vous aider et faire face à une situation de harcèlement : contactez-moi.